LA BRIERE



LA TOURBE

Ainsi les Briérons procédaient l'extraction de la Tourbe qu'ils appelaient "l'or noir" vers la fin de l'été car le niveau de l'eau était au plus bas.
Ils laissaient sécher les mottes rectangulaires, en pyramides appelés en "Chandeliers", pendant plusieurs semaines pour ensuite, lorsque le niveau de l'eau remontait l'automne, procéder au transport sur de grands chalands "blins".
Le droit d'extraction était réservé aux seuls habitants des 21 communes indivises de la Briere, ceux-ci devaient payer une taxe suivant les quantités prélevées ensuite. Les mottes étaient chargées sur des chaloupes a voile en direction de NANTES et parfois les îles de Ré et Noirmoutier.
La Tourbe était vendue et échangée pour des céréales, cela représentait la plus importante source de revenus des Briérons. Vers 1900, le charbon commenca a remplacer la Tourbe.

Retour | Suite












Chambres d'hôtes "Le Pavillon de la Brière" - 23, rue des Aubépines - 44410 Saint-Lyphard
- Tél: 06 11 55 34 66 -